Changeons
le monde,
une bouchée
à la fois

BY BELVAS CHOCOLATE

La situation
du chocolat

Le marché du chocolat fait face à une distribution très injuste des revenus. Le produit haut de gamme, même glamour parfois chez nous, laisse les planteurs des pays du sud en extrème pauvreté à cause d’un prix qui représente moins d’un euro de salaire par jour.

Une pression
économique
que nous pouvons
changer

Actuellement, le prix moyen à la tonne payé au producteur en Côte d’ivoire (appelé minimum garanti), est de 1350$.
Les études montrent que pour garantir un revenu décents aux planteurs, celui-ci devrait être de 2400$, soit le double.

Conséquence directe de ce prix trop bas ; des enfants au travail, et pour 250.000 d’entre eux, des conditions d’esclavage.

Et ce n’est pas tout, ces sociétés sont souvent en monoculture sur le Cacao, la position des femmes est fragilisée, une déforestation massive a brisé la biodiversité et cause aujourd’hui des changements climatiques.

C’est pour régler ce problème que Belvas
lance un nouveau projet, qui prend la
forme d’un label appelé « Direct »

Le label DIRECT, c’est l’idée de co-créer avec des producteurs, un produit
respectueux de la qualité de vie de chacun des intervenants de la chaîne.

Ce programme va plus loin que les standards Fairtrade,
car la problématique d’enfants au travail en Côte d’Ivoire demande un effort très spécifique.
Mais nous respectons la certification Fairtrade comme pré-requis.

Stop au travail
des enfants

Le retour des enfants à l’école ne se fera qu’en offrant au planteur au moins le Minimum Vital , ceci afin de permettre aux producteurs de proposer un salaire à des ouvriers aidants.

Notre programme DIRECT paye 1100$ de prime en plus du prix au planteur.

Un chocolat d’une
qualité supérieure

Un revenu supérieur permet aussi la création d’un
meilleur produit. Une gestion plus précise du processus
de fermentation. Un cacao plus présent, un goût plus
intense
.

10 centimes
d’euros de
différence pour
le consommateur

La prime de 1200$ par tonne ne représente que 10 centimes d’euro par paquet de chocolat de 180g.
Alors….on y va?

Navigue ci-dessous pour voir tout le programme DIRECT en détail ainsi que les villages de Côte d’Ivoire avec lesquels le programme est mis en place.

Les engagements du programme DIRECT